Niveaux de prise en charge

En décembre 2017, la Haute Autorité de Santé (HAS) a  publié un Guide du parcours de santé pour l'enfant présentant des troubles spécifiques des apprentissages, dont le langage.

Pourquoi ces nouvelles recommandations?

Dans les années 2000, un plan d'action interministériel a été mis en place, dans le but de répondre aux difficultés de prise en charge des troubles spécifiques du langage oral et écrit chez les enfants.

Une évaluation des retombées de ce plan a souligné de nombreux progrès, cependant des retards à la prise en charge diagnostique et thérapeutique ont pu être mis en évidence, souvent par défaut de coordination entre les intervenants, et au détriment des enfants concernés.

Quelques années plus tard, en 2107, le guide réalisé par la HAS permet de rendre plus pertinent le parcours des enfants, en redéfinissant le rôle de chacun des acteurs de leur suivi, et ainsi optimisant les délais de prise en charge des familles. En effet une prise en charge précoce et adaptée permet de réduire considérablement les retombées d'un retard de langage chez un enfant qui débute sa scolarité.

Trois niveaux de prise en charge ont été définis:

  • NIVEAU 1: Acteurs de proximité

Médecins de l'enfant (médecin généraliste ou pédiatre), médecin de santé scolaire ou de la PMI.

Rééducateurs: orthophoniste,  psychomotriciens, ergothérapeutes, orthoptistes

Psychologues.

Ces acteurs réalisent le repérage des troubles des apprentissages chez les enfants, en premier recours. Un bilan et une prise en charge peuvent être initiés et suffisants pour réaliser un diagnostic, et amener l'enfant à progresser. Si le diagnostic et/ou la prise en charge sont difficiles, une équipe de niveau 2 peut être consultée.

  • NIVEAU 2: Equipe pluridisciplinaire coordonnée

Equipes expertes pluridisciplinaires de proximité, sous la direction d'un médecin responsable du projet de soin. Il peut donc s'agir des mêmes acteurs, mais coordonnés, et venant en appui aux médecins moins formés à cette problématique.

Le médecin généraliste, ou les intervenants de Niveau 1, peuvent faire appel à une équipe de niveau 2 en cas de situation complexe:

- Multiplicité des interventants/ besoin de coordination

- Difficulté diagnostique

- Comorbidités (association de troubles, déficit cognitif associé à des troubles de la sphère émotionnelle et/ou comportementale)

- Réponse insuffisante à la prise en charge de première intention.

  • NIVEAU 3: Centre de Référence pour les Troubles du langage et des Apprentissages

Les Centres de Référence sont constitués d'équipes pluridisciplinaire de consultation. Leur but est de pratiquer des bilans diagnostiques pluridisciplinaires, permettant de préciser le caractère spécifique du trouble et sa sévérité, ou alors d'éliminer ou de préciser un éventuel trouble associé, et d'indiquer aux familles les modalités de prise en charge.

L'accès à ces centres ne doit se faire que dans des situations complexes, selon certains critères, de difficultés diagnostique et/ou thérapeutique par les acteurs de NIVEAU 1 ou 2.

Le Guide de Parcours de Santé vise à permettre un désengorgement de ces centres, embouteillés par des situations pouvant être prise en charge en NIVEAU 1 ou en NIVEAU 2, pour les rendre plus rapidement disponibles aux enfants en situation plus grave.

Références

  • HAS. Comment améliorer le parcours de santé d’une enfant avec troubles spécifiques du langage et des apprentissages? 2017.

Pour nous adresser une remarque/suggestion:

Contact